Un automobiliste se fait retirer son permis… 30 minutes après l’avoir obtenu

·1 min de lecture

Il n'aura conservé le précieux sésame que 30 petites minutes. Un jeune conducteur de 18 ans, résidant à L’Isle d’Abeau (Isère) s'est vu confisquer son permis de conduire, seulement une demi-heure après l'avoir obtenu, raconte Le Dauphiné Libéré, jeudi 20 mai. Lors d'un contrôle de gendarmerie, mercredi 12 mai, à Villefontaine, le jeune homme explique aux militaires avoir découvert sur Internet il y a 30 minutes les résultats de l'examen passé trois jours plus tôt.

S'il n'a pas encore reçu la carte plastifiée, le jeune conducteur était en droit de prendre le volant grâce à un permis provisoire attestant de sa réussite à l'examen de conduite. Sauf que lors du contrôle, les gendarmes décident de lui faire passer un test salivaire. "Lorsque je le contrôle, il me dit qu'il vient d'avoir son permis, qu'il allait à Lyon avec des amis pour fêter ça et nous décidons de le dépister aux stupéfiants parce que nous constatons qu'il a les yeux un petit peu rouges", raconte l'un des militaires au quotidien régional.

>> A lire aussi - Lyon : il avait acheté des centaines de faux permis et des voitures sur Snapchat

Le résultat du test est sans appel : positif au cannabis et à la cocaïne. "C'est donc une suspension de six mois de permis et une amende de 700 euros", poursuit le gendarme. Et comme tout jeune conducteur ne dispose pour démarrer que de six points sur son permis et que la conduite sous l'emprise de stupéfiants est passible d'un retrait de six points, le permis du jeune homme va être (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Boeing abattu par l'Iran était bien un "acte terroriste", condamne un tribunal canadien
Pourquoi Elon Musk cherche à tout prix à dépenser son argent
Après le "Pass Sport", Emmanuel Macron dévoile le "Pass Culture"
Le Puy du Fou s’exporte en Chine après avoir conquis l’Espagne
Covidliste reçoit un coup de pouce du ministère de la Santé