Automobile : la production de Renault et PSA ralentie par une pénurie de pièces essentielles

Les semi-conducteurs, de minuscules puces électroniques, chamboulent l’industrie automobile du monde entier. La pénurie principale concerne des composants pour les airbags ou le freinage. En France, Renault est contraint de suspendre la production pendant deux jours dans son usine de Sandouville (Seine-Maritime), et pourrait, selon les syndicats, ralentir les usines de Sochaux (Doubs), Mulhouse (Haut-Rhin) et Rennes (Ille-et-Vilaine). Les deux constructeurs français PSA et Renault ajustent au jour le jour leur production. Tous les constructeurs sont touchés C'est la crise sanitaire qui a changé les priorités des fabricants. "La construction de véhicules automobiles a fortement baissé au début du premier confinement parce que les concessions étaient fermées, donc il y avait moins de voitures à vendre et moins à construire aussi, explique Arnaud Aymé, expert automobile chez SIA Partners. Du coup les fabricants de semi-conducteurs ont repriorisé la production vers l’électroménager, vers les serveurs pour la 5G et les services informatiques, les consoles de jeux vidéos." À l’étranger, Ford anticipe 10 à 20% de perte de production, Volkswagen indique que 100 000 véhicules ne pourront pas être construits et Audi a mis 10 000 salariés au chômage technique. La penurie pourrait durer jusque l’automne 2021.