Automobile : comment le marché des voitures à essence s'écroule en Europe

© LOU BENOIST / AFP

Le marché des voitures à essence et diesel est particulièrement mal en point sur le sol européen. Entre la guerre en Ukraine, l’inflation galopante dans de nombreux pays et une pénurie de plus en plus problématique de semi-conducteurs, les chiffres des ventes de ce type de voitures sont en chute libre au deuxième trimestre 2022. L’association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) affirme qu’en une année, la vente de voitures à essence a ainsi reculé de près de 22 %, tandis que les modèles diesel ont chuté de 27,7 % au sein des pays de l’Union européenne.

Auparavant utilisées par le plus grand nombre, les voitures à essence représentent au second semestre 2022 seulement 38,5 % du marché du neuf, alors que les diesels sont descendus à 17,3 %.

Lire aussi - Fin des moteurs thermiques en 2035 : les obstacles qui se dressent devant le plan de la Commission européenne

Concernant les hybrides, le constat est un peu différent. Malgré une baisse globale de 2 % en Europe, leurs ventes continuent de progresser en France, Espagne, Belgique et Pologne. D’autant plus que leur part dans le parking automobile globale augmente et représente désormais 22,6 %. Autre type d’hybrides, les rechargeables poursuivent quant à elle leur chute, la faute notamment aux critiques incessantes concernant leur émission réelle de CO2.

Les électriques grandes gagnantes

Avec 243 000 voitures vendues entre avril et juin 2022 sur le sol européen, les voitures 100 % électriques sont les seules à tirer leu...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles