Automobile : le marché français au plus bas en 2021, l'électrique en progression

·1 min de lecture
© FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Frappé par la crise sanitaire, ralenti par la pénurie de puces électroniques , le marché automobile français est resté en 2021 à son niveau historiquement bas de 2020, avec un quart de ventes en moins par rapport à 2019 . Avec 1,66 million d'unités écoulées (+0,5% par rapport à 2020), le marché se retrouve bloqué à un niveau proche de ses ventes de 1975, selon des données d'immatriculations provisoires du cabinet NGC Data publiées vendredi par L'Argus.

Une comparaison avec 2019 qui "fait peur"

"La comparaison par rapport à l'exercice 2019 fait peur", note L'Argus, soulignant une baisse de 25% des ventes : 2,2 millions de véhicules avaient été écoulés au cours de l'année précédant la crise du Covid-19 . Après une année 2020 catastrophique, avec des concessions fermées et une économie morose, le secteur avait pensé rebondir en début d'année malgré les différentes vagues de Covid.

La pénurie de semi-conducteurs a douché cet espoir, privant les constructeurs de ces puces électroniques essentielles et les obligeant à suspendre leurs chaînes de montage. Si les carnets de commande se sont remplis, les délais de livraison se sont allongés et les chiffres d'immatriculation s'en ressentent.

Peugeot détrône Renault comme numéro 1 des ventes

Les automobilistes ne sont pas tous passés au vélo pour autant : le marché de l'occasion paraissait bien parti début décembre pour une année record, avec un gain de 9,2% sur onze mois et déjà 5,5 millions de transactions.

Les constructeurs ne sont pas...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles