Automobile en Europe: les ventes de voitures chutent faute de pièces fabriquées par l'Ukraine

·1 min de lecture

L'invasion russe en Ukraine est un nouveau choc pour le secteur automobile européen. Les ventes de voitures se sont effondrées en Europe en mars. En volume, elles ont baissé de 20%. Ce ne sont pas les acheteurs qui manquent, mais les pièces indispensables à la construction des véhicules.

Au total, 844 000 voitures neuves se sont vendues dans l'Union européenne au mois de mars, soit 20% de moins en un an, et près d'un tiers de moins qu'en 2019. Il s'agit du plus faible volume de ventes enregistré depuis douze ans, hors pandémie. L'Allemagne, la Pologne et la France sont moins touchées que l'Espagne et la Suède, cette dernière voit ses ventes dégringoler de 40%.

Alors que le marché de l'automobile souffre de pénuries de composants électroniques et de leurs difficultés d'approvisionnement depuis la pandémie, il doit encaisser maintenant le choc de la guerre en Ukraine.

► À lire aussi : Industrie automobile: la pénurie de puces électroniques pèse sur la production au deuxième trimestre

Principal fournisseur européen de faisceaux de câblage, pièce maîtresse dans l'alimentation des équipements électriques d'une voiture, l'Ukraine ne peut plus fournir les constructeurs.

Par manque de pièces, plusieurs usines en Europe ont été mises à l'arrêt, à l'image de l'usine de Renault de Douai, en France, qui a cessé sa production pour onze jours. Même chose pour le constructeur allemand Volkswagen, le leader européen a dû interrompre temporairement plusieurs de ses sites en Allemagne.

► À lire aussi : Le constructeur automobile Renault annonce suspendre les activités de son usine à Moscou

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles