Automobile : le casse-tête des bornes pour les véhicules électriques

Dans la métropole de Rouen (Seine-Maritime), Thierry stationne chaque jour sa citadine électrique à proximité de son travail, en plein centre-ville. Il n’est toutefois pas toujours évident de trouver une place pour recharger sa batterie. "Ce n’est pas la première voiture électrique que j’ai, c’est la quatrième année, commente le conducteur. Il y a quatre ans c’était beaucoup plus simple, aujourd’hui non, c’est le marché qui veut ça…" 75 bornes dans la Métropole Rouen Normandie Les voitures-ventouses sont ans le collimateur : ce sont des véhicules électriques ou hybrides qui restent bien au-delà du temps de recharge, et accaparent les bornes gratuites. "Retirer les voitures, les envoyer à la fourrière parce qu’elles ont dépassé le temps de charge, c’est quelque chose d’un peu agressif aussi", explique Cyrille Moreau, vice-président de la Métropole Rouen Normandie en charge des transports, qui préfère compter sur le "civisme" des utilisateurs. Si 75 bornes sont installées dans la métropole, localisables grâce à une application, charger sa voiture prend néanmoins du temps : environ deux heures pour une Renault Zoe. Une déconvenue à laquelle s’ajoute des problèmes techniques. "Régulièrement, ça ne fonctionne pas", peste ainsi une utilisatrice.