Automobile : à la crise sanitaire s'ajoute la pénurie de composants électroniques

L’usine Renault à Sandouville (Seine-Maritime) est à l’arrêt mardi 9 février, ses ouvriers sont au chômage technique. Ils leur manquent des circuits imprimés miniatures. Des semi-conducteurs petits, mais essentiels dans les automobiles. “L’électronique va commander l’intégralité des fonctions du véhicule”, explique Arnaud Dorard, concessionnaire automobile. La 5G préférée aux voitures ? Plus de la moitié des semi-conducteurs sont fabriqués par l’entreprise TSMC à Taiwan. Mais avec la crise sanitaire, l’industrie automobile a moins produit. Le fabricant a trouvé de nouveaux débouchés plus rentables : “la téléphonie 5G ou les consoles de jeux vidéo” peut-être, selon l’expert automobile Arnaud Aymé. Les Français Renault et PSA ont déjà fermé plusieurs usines en Europe. Mais la crise est mondiale. Ford, Volkswagen et Fiat prévoient aussi des baisses de production. La pénurie de ces composants pourrait durer au moins jusqu’à l’automne 2021.