Autodidactes. Ces pilotes qui fabriquent leurs propres aéronefs dans la campagne chinoise

·1 min de lecture

Dans la province rurale du Zhejiang, dans l’est de la Chine, une centaine de mordus d’aviation se sont mis à concevoir leurs propres appareils volants pour goûter aux cieux. Reportage du média chinois Sixth Tone, qui a rencontré l’un de ces constructeurs – et pilotes – amateurs.

Le petit véhicule semble être au croisement du side-car, de la voiturette de golf et de l’hélicoptère télécommandé. Xu Bin, Chinois de 47 ans passionné par les avions depuis l’enfance, “a construit et piloté plus de quarante appareils volants ces quinze dernières années”, relate Sixth Tone. Le site d’information chinois relaie les images de sa dernière création en date, dont le décollage a attiré une dizaine de curieux.

À lire aussi: Grisant. Se soûler à l’aéroport et dans l’avion, un passe-temps So British

Originaire de Xiakou, “une petite ville de l’est de la Chine”, Xu avait une vie “souvent monotone, cantonnée à la ferme familiale et à l’atelier de menuiserie de son père”. Mais “un jour, poursuit le média, alors qu’il était à l’école primaire, il a vu quelque chose d’extraordinaire : un avion planant dans les airs au-dessus de sa ville natale”. Depuis lors, il n’a eu qu’une obsession : celle de fabriquer ses propres avions.

Mais il n’est pas le seul à avoir cette passion. “Ce natif de la province du Zhejiang est l’un des chefs de file de la scène aéronautique florissante qui s’est développée dans la campagne chinoise, explique Sixth Tone. Au moins 100 personnes issues de milieux variés – des agriculteurs aux coiffeurs en passant par les médecins – font régulièrement voler les appareils qu’ils ont fabriqués eux-mêmes de bric et de broc.”

Aviateurs du dimanche

Avant la pandémie de Covid-19, cette communauté d’aviateurs du dimanche “se

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles