Autiste, il fait une crise de panique à la cantine et la suite est consternante

Une décision qui a de quoi surprendre. À Lyon, Olivier, un jeune garçon atteint d'autisme a été interdit de manger à la cantine de son école, rapporte France 3. Âgé de 10 ans, il est scolarisé dans le 9e arrondissement de Lyon et est habituellement accompagné d'un maître référent dans le cadre de sa prise en charge en classe Ulis (Unité localisée pour l'inclusion scolaire).

Mais fin novembre, son encadrant était absent, et l'écolier s'est laissé emporter par une crise de panique que n'a pu gérer son établissement. Il avait alors été exclu pour une "une durée indéterminée" de la cantine, l'école pointant le manque de personnel qualifié pour encadrer l'enfant durant la pause déjeuner. En effet, en raison de la pénurie d'accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH), Olivier n'était plus assisté par un encadrant spécialement formé pour répondre à ses besoins pendant la pause déjeuner.

Une solution finalement trouvée

Le jeune garçon était depuis contraint manger dehors chaque midi, en compagnie de sa maman. Cette dernière effectuait deux heures de trajet aller-retour pour lui apporter un sandwich et ne pas le laisser seul. Mais ce lundi 5 décembre, une solution a finalement été trouvée.

"Un nouvel AESH a été recruté, il interviendra sur le temps périscolaire à partir de demain [mardi]", a indiqué la Ville, qui appelle toutefois à "un travail de coopération plus étroit avec l'Etat sur le statut et le financement des AESH". (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Affaire Leonarda : que devient la jeune femme ?
Delphine Jubillar : la justice prend une décision radicale pour la reconstitution de la nuit de sa disparition
Disparus de Mirepoix : cette scène abominable à laquelle a assisté Célia avant de mourir
Depuis son enfance ce papa a la phobie du Père Noël
"Tu m'as touchée" : ces étranges lettres que Jonathann Daval continue de recevoir