Autisme : un nouveau type d’imagerie médicale pour diagnostiquer les bébés plus tôt ?

Un diagnostic de plus en plus précoce de l’autisme chez les enfants ? C’est ce que semble promettre un nouvel appareil d’imagerie médicale développé par la start-up française Iconeus. Aussi simple à utiliser et non-invasif qu’une échographie, moins coûteux qu’une IRM… Cette technique permet de détecter même de toutes petites variations de la circulation sanguine dans le cerveau des bébés, et donc de l’activité de leurs cellules nerveuses.

Selon le neurobiologiste Pierre Gressens, chercheur à l’Inserm et directeur du groupement d’intérêt scientifique "autisme et TND" (troubles neurodéveloppementaux, NDLR), cet appareil pourrait permettre de cartographier les zones du cerveau dont le fonctionnement paraît anormal et ainsi, d’orienter vers un diagnostic bien plus précoce.

Car en effet, si un élément met tous les chercheurs d’accord concernant l’autisme, c’est l’importance d’un diagnostic réalisé le plus tôt possible. Si l’âge moyen a bien baissé ces dernières années, certaines estiment que ce n’est toujours pas assez. "C’est aujourd’hui moins de cinq ans, mais c’est encore trop", regrette Claire Compagnon, déléguée interministérielle à la stratégie nationale "autisme et TND".

D’abord essayé sur des souris, l’appareil sera testé début 2023 sur quelques dizaines de bébés au sein de l’hôpital Robert-Debré à Paris. Les chercheurs compareront les images cérébrales obtenues chez des enfants nés à (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Première mondiale : du sang cultivé en laboratoire transfusé à des patients
En 2022, la canicule a tué 15 000 personnes en Europe (sans compter la France)
Bus du Cœur des Femmes : un dépistage gratuit des maladies cardiovasculaires à Paris
Limage des dents : quels sont les risques ?
Kit d'irrigation nasale : le top des accessoires pour lavage nasal sur Amazon