"Les auteurs sont en train d'imaginer une fin ouverte" : Laurent Kerusoré réagit à l'arrêt de "Plus belle la vie"

C'est un sujet abondamment commenté depuis 24h. Jeudi après-midi, l'état major de France Télévisions s'est déplacé à Marseille pour annoncer aux équipes l'arrêt en novembre prochain du feuilleton quotidien après 18 ans de présence sur France 3. Une annonce redoutée depuis le mois de février et la parution d'un article du "Figaro" affirmant que le destin de la série produite par Newen était scellé. Si les fans ont eu l'occasion de s'exprimer sur les réseaux sociaux, les comédiens vedette de "Plus belle la vie" prennent peu à peu la parole dans les médias.

"Je pensais naïvement que le service public était fier de nous"

A l'image de Laurent Kerusoré, qui interprète le personnage de Thomas Marci depuis 2005 et qui a accepté de se confier à "Télérama". "'Plus belle la vie' a battu tous les records de longévité, je pensais naïvement que le service public était fier de nous, du rôle de vitrine qu'on a joué pour lui. Que nous serions leurs 'Feux de l'amour', une série sans fin. J'étais persuadé qu'on allait tenir au moins vingt ans", songe le pilier de la série. Et de donner son sentiment sur cet arrêt annoncé : "C'est un divorce un peu brutal pour un émotif dans mon genre, qui n'entend pas grand-chose aux justifications économiques...".

Et même si le directeur des antennes et des programmes de France Télévisions Stéphane Sitbon-Gomez a évoqué auprès de puremedias.com des adieux en prime time et un spin-off de "Plus...

Lire la suite


À lire aussi

"Plus belle la vie" : Le feuilleton de France 3 va célébrer la fin du ramadan
Coronavirus : Les comédiens de "Plus belle la vie" mobilisés pour des clips de prévention
Sébastien Charbit ("Plus belle la vie") : "Le feuilleton est piraté environ 350.000 fois par jour"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles