Une ville australienne veut interdire les chats non tenus en laisse à l'extérieur

·2 min de lecture
Une ville australienne veut interdire les chats errants (Photo : Getty Images/iStockphoto)

Le texte actuellement étudié par le conseil de Fremantle vise notamment à protéger la vie sauvage de l'impact néfaste des félins de compagnie.

Une disposition de loi qui risque d'être difficile à appliquer en pratique. Confrontées depuis plusieurs années à une population trop importante de chats errants, les autorités de la ville de Fremantle (Australie) envisagent des mesures pour le moins radicales.

Protéger la faune sauvage

D'après Sky News, le conseil municipal de cette cité d'Australie-Occidentale planche en effet sur une loi visant à interdire la libre circulation des chats dans les lieux publics, "y compris les routes, les accotements et les broussailles". Seule exception prévue, les chats domestiques pourront être promenés par leurs propriétaires à condition d'être tenus en laisse.

"Dans les années 1970, il y avait beaucoup de chiens errants dans nos rues et je pense que les chats errants feront également partie du passé, explique l'un des membres du conseil, cité par Sky News. Bien que nous ayons défini des zones interdites dans notre bush naturel, cela n'empêche pas les chats d'y pénétrer. Il s'agit de protéger notre faune, mais aussi de contribuer à protéger les chats domestiques contre les combats de chats ou les collisions avec les voitures."

"Les chats domestiques qui ne sont pas autorisés à errer vivent beaucoup plus longtemps"

"Il y a deux bonnes raisons de garder son chat à la maison, renchérit Tom Hatton, président du Western Australia Feral Cat Working Group, également cité par le média britannique. D'une part, la pression que les chats domestiques autorisés à errer exercent sur la faune urbaine : les chats urbains tuent 30 fois plus d'animaux sauvages que les chats sauvages. D'autre part, la science qui dit que les chats domestiques qui ne sont pas autorisés à errer vivent beaucoup plus longtemps et sont en bien meilleure santé."

Alors que la proposition de loi est en cours de rédaction et sera soumise à la population locale dans les mois à venir, Sky News ne précise pas quelles sanctions sont prévues pour les propriétaires de chats qui laisseront leurs animaux sortir sans contrainte, ni ce qu'il adviendra des chats considérés comme errants lorsqu'ils seront attrapés par les services de la municipalité.

VIDÉO - Chat : les signes qui prouvent qu’il est heureux !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles