Australie: la ville de Sydney plongée dans un épais brouillard, des vols retardés

La ville de Sydney s'est réveillée ce 25 juillet sous un épais brouillard qui a fortement impacté les transports de la ville - BFMTV
La ville de Sydney s'est réveillée ce 25 juillet sous un épais brouillard qui a fortement impacté les transports de la ville - BFMTV

Le centre-ville de Sydney et ses environs étaient enveloppés de brouillard tôt ce lundi matin. Seuls les sommets des gratte-ciel et des grands monuments sortaient de l'épaisse couverture de brume qui recouvrait la ville australienne.

Le brouillard épais a causé des retards de vols, les voyageurs attendant dans de longues files d'attente à l'aéroport de la ville. Mais il s'est finalement dissipé en milieu de matinée.

Près d'une heure de retard pour le trafic aérien

L'épais brouillard a fortement impacté le trafic aérien de Sydney ce matin. Vers 7 heures, des centaines de passagers ont dû s'armer de patience pour entrer dans l'aéroport. La queue pour passer la sécurité s'étendait à l'extérieur, dans le froid, le long de la route et sur des dizaines de mètres.

A la suite de cette impressionnante brume, une des lignes de sécurité du Terminal 2 a subi des problèmes techniques et a été temporairement fermée, a annoncé l'aéroport de Sydney.

Qantas, la principale compagnie aérienne d'Australie, a quant à elle annoncé le report de nombreux vols. La compagnie annonçait des délais jusqu'à 40 minutes. Certains passagers, exprimant leur frustration sur les réseaux sociaux, ont décollé plus d'une heure après l'heure initiale de départ de leur vol.

Sur Twitter, cet Australien montre les conséquences de la météo:

"Je resterai probablement plus longtemps dans la queue pour passer la sécurité que je resterai dans les airs." Ce même internaute a de nouveau tweeté onze heures plus tard, lors de son vol retour à Sydney, qui a été lui aussi retardé. "Le chaos de ce matin s'est fait ressentir toute la journée."

Des ferrys retardés

Le brouillard s'est dissipé en milieu de matinée, mais les conséquences des problèmes techniques ont subsisté, et de nombreuses opérations au sein de l'aéroport ont été impactées.

Les ferrys de Sydney ont eux aussi été surpris par le ciel couvert. La ligne F3 Parramatta River a été la plus touchée et a fait face à d'importants retards. Le trafic est revenu à la normale quatre heures après les premiers délais.

Ce n'était pas la première fois que les transports sydnéens se sont faits surprendre par une épaisse couche de brume, ce que pointent de nombreux habitants, rapidement lassés par cette impressionnante mer de nuage.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles