"Chou-gate": face à l'inflation, KFC remplace sa salade par du chou, le Premier ministre australien s'insurge

Un chou (illustration) - Wikimedia
Un chou (illustration) - Wikimedia

Le Premier ministre australien a réagi jeudi au "chou-gate", un scandale agitant les réseaux sociaux après la décision de KFC de couper sa salade avec du chou face à l'inflation galopante qui touche la laitue.

Pour Anthony Albanese, la décision "folle" du KFC de remplacer la moitié de la laitue par du chou dans ses hamburgers au poulet et autres produits a mené à une "crise" nationale.

Dans un pays où l'inflation est de 5,1%, les prix de la laitue ont, eux, augmenté de 300% dans certaines villes australiennes, à cause des récentes inondations et de la hausse mondiale des prix du carburant. Une seule tête de laitue iceberg, qui s'achetait jadis à 2 dollars australiens (1,34 euro), atteint désormais près de 8 dollars (5,35 euros) à Sydney et Melbourne.

"Ce n'est tout simplement pas correct"

En conséquence, la chaîne de fastfood KFC a annoncé en début de semaine que ses clients australiens devraient se contenter d'un mélange mi-salade, mi-chou dans ses sandwichs. Cette décision a provoqué l'ire de nombreux internautes.

"Le chou, ce n'est pas la même chose que de la laitue. Ce n'est tout simplement pas correct", a expliqué Anthony Albanese à la radio KIIS FM de Sydney. "Je mettrai ça sur la liste du conseil des ministres aujourd'hui. Chou-gate!"

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles