Australie: Peter Dutton, «un dur», à la tête de l'opposition conservatrice

L'ancien ministre de la Défense Peter Dutton, un tenant de la ligne dure chez les conservateurs, a été élu, lundi 30 mai, nouveau chef du Parti libéral australien, passé dans l'opposition après sa déroute aux élections législatives du 21 mai face au Parti travailliste.

Peter Dutton, qui ne faisait face à aucun rival pour prendre la direction du parti, a promis de remettre ce dernier en selle pour les prochaines élections en 2025, et de préparer un plan pour « nettoyer l'inévitable désordre que laisseront les travaillistes ». Avant cela, cet ancien policier très marqué à droite et adepte des déclarations musclées aura surtout pour tâche de restaurer l'unité au sein du Parti libéral. Une formation profondément divisée entre modérés et conservateurs purs et durs, la principale pomme de discorde étant la politique à adopter en matière de changement climatique.

Lundi 30 mai, Peter Dutton, 51 ans, a dit être « convaincu » de la nécessité pour l'Australie d'apporter une « réponse appropriée » à la réduction des émissions.

Sous les précédents gouvernements conservateurs, il a notamment tenu les portefeuilles de l'Immigration et des Affaires intérieures.

Le jour des élections législatives, il avait tweeté un communiqué des services de l'immigration sur l'interception d'un bateau de demandeurs d'asile. « Ne prenez pas de risque en matière de sécurité nationale avec les travaillistes », avait-il commenté.

Les ambitions chinoises comparées à l'expansionnisme nazi

Lundi, il a encore affirmé que « la question de la Chine sous le président Xi sera le plus gros problème auquel notre pays devra faire face de notre vivant ».

(avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles