En Australie, des permis de séjour plus longs pour les jeunes diplômés étrangers

Photo Charles DeLoye / Unsplash / CC

Des dizaines de milliers d’étudiants internationaux sont concernés par l’annonce du gouvernement australien. Les jeunes diplômés dans certains secteurs en demande comme les soins infirmiers, l’ingénierie ou l’informatique pourront rester travailler plus longtemps sur le territoire. Cette annonce fait partie d’une série de mesures visant à accueillir plus d’étrangers dans le pays. Un tel changement en termes de politique migratoire n’avait pas eu lieu en Australie depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, rapporte The Sydney Morning Herald.

“Nous avons une ressource incroyable dans ce pays : les étudiants internationaux”, a déclaré Clare O’Neil, la ministre de l’Intérieur. Elle a annoncé le 2 septembre 2022, lors du Sommet gouvernemental sur l’emploi et les compétences, que le pays prévoit d’accueillir 35 000 étudiants étrangers supplémentaires afin de porter leur nombre à 195 000 au total pour l’année 2022-2023. Afin d’attirer les étudiants étrangers, le gouvernement va donc leur permettre de rester travailler plus longtemps en Australie après l’obtention de leur diplôme s’ils suivent un cursus correspondant aux secteurs en manque de main-d’œuvre.

Les cursus concernés seront précisés en octobre 2022. Les étudiants pourront rester travailler deux ans de plus qu’auparavant. Après une licence, ils pourront désormais vivre quatre ans dans le pays, cinq ans après un master et six ans s’ils ont décroché un doctorat.

Autre changement : le gouvernement va faire en sorte de raccourcir les délais d’obtention d’un visa adapté à la fin de leurs études. Cette attente peut actuellement durer près de dix mois selon Catriona Jackson, directrice générale des universités d’Australie.

Nous avons des ingénieurs qui en sont réduits à faire les chauffeurs Uber, bon sang ! Ce n’est productif ni pour eux ni pour nous. Le Canada, le Royaume-Uni et les États-Unis leur ont déroulé le tapis rouge – ils font bien mieux que nous pour retenir ces jeunes.

Concernant les jobs étudiants, le gouvernement a pris la décision de prolonger une mesure adoptée pendant la pandémie. Pour le moment, les étudiants pourront continuer à travailler plus de 40 heures par quinzaine, qui était un plafond à ne pas dépasser. Mais cette restriction sera remise en place fin juin 2023. “Nous avons une pénurie de main-d’œuvre, mais nous devons maintenir l’intégrité de notre système d’éducation. Quand les gens viennent pour étudier en Australie, ils sont là pour suivre un enseignement et le travail doit toujours rester secondaire, ” explique Clare O’Neil.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :