En Australie, l'opéra de Sydney reprend vie avec «La veuve joyeuse»

·1 min de lecture

Dernières retouches, ultimes répétitions... l'opéra de Sydney se prépare à reprendre du service. À l'arrêt depuis début mars pour cause de coronavirus, le lieu culturel emblématique de la ville la plus peuplée d'Australie met en scène à partir de ce mardi « la veuve joyeuse » de Franz Lehár, jusqu'au 16 janvier. Une opérette pour retrouver le sourire.

Après dix mois de silence, une saison 2020 anéantie par l'épidémie, il fallait bien ça pour repartir de l'avant. Une histoire d'amants éconduits, d'aristocrates chercheurs d'or, moult intrigues et péripéties servies par un orchestre très excité. C'est le choix du directeur artistique de l'opéra de Sydney.

« Après cette année pourrie, il fallait montrer La veuve joyeuse, dit-il. Sinon c'était la Bohème de Puccini, où l'héroïne meurt de tuberculose pulmonaire. Je me suis dit que c'était pas terrible et qu'on avait envie de se marrer. »

En habit de cosmonaute, s'il le fallait

Le spectacle est ouvert au public mais la jauge limitée. Un peu plus d'un millier de chanceux pourront se glisser dans la salle en respectant des mesures strictes : port du masque et distanciation sociale.

Peu importe, les artistes seraient venus jouer en habit de cosmonaute s'il le fallait. « On veut juste faire notre métier, crie la troupe. Émouvoir et faire rêver. »

À lire aussi : Privé de public, l'Opéra de Bordeaux enregistre un disque