Australie : face aux incendies, des villes entières forcées d'évacuer leurs habitants

Alors que les flammes sont toujours incontrôlables dans le sud-est du pays, dévorant chaque jour de nouveaux hectares par milliers, les autorités australiennes s'attendent au pire. Samedi 4 janvier, les températures pourraient à nouveau battre des records, synonyme de journée noire dans le combat contre le feu. Conséquence de l'avancée des incendies : des milliers d'habitants n'ont d'autres choix que de quitter la région, parfois en bateau, mais le plus souvent en voiture. "Les flammes ont léché ma maison, et, si le vent tourne, il y a un risque que les maisons alentours et la mienne soient détruites", explique ainsi un habitant sur la route de l'exil. Un pompier mort dans l'incendie de son camion De leur côté, les pompiers sont débordés. Alors qu'elle tentait d'éteindre un foyer, une équipe de soldats du feu n'a eu d'autre choix que de laisser son camion avant qu'il ne flambe et de fuir à pied. "C'était à droite de la fenêtre, l'arrière était en train de fondre", explique l'un des pompiers. Un de ces volontaires a trouvé la mort. Très critiqué, le Premier ministre australien, Scott Morrison, a assisté à ses funérailles. Son conseil à la population : attendre la pluie. Ces quatre derniers mois, 18 personnes ont trouvé la mort dans ces incendies.