En Australie, une campagne pour la masturbation lancée par les autorités de Santé

·1 min de lecture

“Il est important de travailler à normaliser les messages positifs autour de la masturbation et réduire les sentiments de honte ou de peur qui peuvent y être associés”.

SANTÉ - En Australie, l’État du Queensland a surpris plus d’un internaute ce mercredi 3 novembre en lançant sur Facebook une campagne encourageant la population à se masturber.

Le ministère de la Santé de cette région explique sur le réseau social que “la masturbation est normale et saine, fait partie de l’expérience sexuelle de chacun et est une très bonne façon de découvrir ce avec quoi on est à l’aise”.

La publication, qui a rencontré un franc succès, détaille que “la meilleure chose dans tout ça, c’est que c’est pour tout le monde et est au passage très bénéfique pour la santé et santé sexuelle”. “Il est important de travailler à normaliser les messages positifs autour de la masturbation et réduire les sentiments de honte ou de peur qui peuvent y être associés”, partage le ministère.

L’article en lien de cette publication du gouvernement donne aussi des conseils aux parents pour les aider à aborder le sujet avec leurs enfants et liste plusieurs des avantages à se faire plaisir en solo.

Libération d’endorphines qui ont un impact sur le bien-être mental, réduction des crampes menstruelles, aide à accepter son corps et se familiariser avec nos attentes sexuelles, ou encore le fait que cela soit une forme de relation sexuelle sans danger... Il n’y a définitivement pas de mal à se faire du bien.

À voir également sur Le HuffPost : La femme la plus grande du monde fait 2m15 et est Turque

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - La masturbation peut aider à soulager les douleurs liées aux règles

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles