Australie. Acheter une île coûte moins cher qu’acheter une maison

·2 min de lecture

Les prix de l’immobilier se sont envolés et la pandémie a donné envie à beaucoup de gens de changer de vie… Une solution : s’acheter une île. Il y en a d’ailleurs pour tous les budgets, explique Der Spiegel.

Sydney est devenu tellement hors de prix que de plus en plus d’Australiens préfèrent acheter une des 8 222 îles de leur pays plutôt qu’un logement dans la capitale économique, explique le magazine allemand Der Spiegel. L’immobilier a pris 20 % en un an, et le prix moyen des appartements et des maisons est maintenant d’environ 890 000 euros à Sydney…, alors qu’une île peut coûter trois fois moins cher. C’est le calcul qu’a fait Craig Beckey quand il a acheté l’île de Worthington il y a près de dix-huit mois pour moins de 250 000 euros.

À lire aussi: Immobilier. Aux quatre coins du globe, le marché du logement est devenu fou

La plupart des îles à vendre se situent dans les États d’Australie-Occidentale et du Queensland, dont certaines juste en face de la Grande Barrière de corail. La crise sanitaire a fait prendre conscience à de plus en plus de personnes de leur besoin de grand air et d’isolement, tandis que la généralisation du télétravail a rendu possible le fait de vivre loin de son bureau. Les candidats à la vie insulaire n’ont donc jamais été aussi nombreux.

Mais attention, avoir sa propre île ne rime pas forcément avec vie de luxe. Craig Beckey, par exemple, est photographe. Pour son travail, il doit régulièrement faire la navette entre son île et la ville côtière de Noosa, où vit son conjoint. Cela signifie une traversée de quarante-cinq minutes sur un bateau de location puis cinq heures de route. Par ailleurs, il ne peut rapporter sur l’île que ce qui peut loger dans le bateau, matériaux de construction compris. La maison de ses rêves attendra donc un peu avant d’être terminée.

Richard Vanhoff, un

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles