Australie: à Sydney, le personnel soignant en grève réclame plus de moyens

AFP - SAEED KHAN

En Australie, le personnel soignant des hôpitaux de Sydney a débrayé ce mardi 28 juin, un important mouvement de grève qui survient en réaction à l’annonce du budget alloué à la santé dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud. Infirmières et sages-femmes réclament une hausse des salaires calquée sur l’inflation et un nombre plus faible de patients attribués à chaque soignant.

Avec notre correspondant à Sydney, Léo Roussel

Elles étaient des centaines à faire grève ce mardi dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud. Les sages-femmes et les infirmières ont protesté contre leurs conditions de travail et le nouveau budget de la santé annoncé par le gouvernement de l’État.

À Sydney, de nombreux soignants ont répondu à l’appel du syndicat des sages-femmes et des infirmières pour se réunir et établir leurs revendications. C’est le cas de Sabrina, infirmière dans un hôpital de la ville : « Nous demandons à notre gouvernement la mise en place de ratios dans les hôpitaux. Cela veut dire que chaque infirmière doit avoir un nombre limité de patients à s’occuper pour créer un environnement de travail plus sûr pour nos patients et nos infirmières. »

Le secteur public exténué par la pandémie

Les soignants demandent aussi une revalorisation salariale, mais aucune de leurs revendications n’a pour l’heure été acceptée. Ils envisagent d’autres actions, malgré les menaces de sanctions qui pèsent sur les grévistes, comme l’explique Nathaniel, un délégué syndical : « Aucun plan concret n’a été décidé, mais nous avons signé une motion qui explique que pour pouvoir satisfaire toutes nos demandes, nous avons besoin d’un mouvement de grève soutenu et croissant. »

C’est déjà le troisième mouvement de grève massif des soignants en Australie depuis janvier. Exténué par la pandémie de Covid-19, le secteur public n’en peut plus : les cheminots ont également débrayé à Sydney ce mardi. Ce jeudi, ce sera au tour des enseignants.