Aurores, comètes, galaxies… : des photos à couper le souffle sélectionnées pour le grand prix

Comme chaque année depuis 14 ans, l’observatoire royal de Greenwich organise le concours « Astronomy Photographer of the Year » qui s'appuie sur un jury d'experts issus du monde de l'art et de l’astronomie.

Nous vous proposons de découvrir les 35 images sélectionnées, toutes réalisées par des astro-photographes amateurs, voire très, très confirmés pour certains, réparties dans 10 catégories. À ces 10 catégories s’ajoutent deux prix spéciaux. Le prix Sir Patrick Moore du meilleur nouveau venu et le prix Annie Maunder pour l'innovation en matière d’images traitées à l'aide de données satellitaires libres d'accès.

Les photos gagnantes seront annoncées le jeudi 15 septembre.

Ces deux images concourent pour le prix Annie Maunder pour l'innovation en matière d'image. L’image de gauche a été réalisée par Sergio Díaz Ruiz, à l'aide des données open source de l’instrument SUVI à bord du satellite GOES-16 de la NOAA. Cette image montre l'activité coronale du Soleil à 22 h 08, temps universel, le 15 février 2022. Une puissante éjection de masse coronale (CME), représentée en rouge foncé dans le coin supérieur gauche, a fait éruption sur la face cachée. Des formations de panaches (en bleu), de trous coronaux (en bleu sarcelle foncé) et de filaments (en brun) sont également représentées. Pour capturer toute cette activité dans une seule image, il a fallu combiner des observations dans plusieurs longueurs d'onde dans l'ultraviolet extrême. © Sergio Díaz Ruiz. L’image de droite a été réalisée par Lynda Laird à partir des données libres d’accès du satellite Suomi. Ce cliché qui peut surprendre est en fait un tirage photographique dit cyanotype. Il s’agit d’un procédé photographique alternatif découvert par l'astronome John Herschel en 1842. L'image originale est un montage Blue Marble Earth, créé à partir de photographies prises par l'instrument VIIRS à bord du satellite Suomi NPP. © Lynda Laird
Ces deux images concourent pour le prix Annie Maunder pour l'innovation en matière d'image. L’image de gauche a été réalisée par Sergio Díaz Ruiz, à l'aide des données open source de l’instrument SUVI à bord du satellite GOES-16 de la NOAA. Cette image montre l'activité coronale du Soleil à 22 h 08, temps universel, le 15 février 2022. Une puissante éjection de masse coronale (CME), représentée en rouge foncé dans le coin supérieur gauche, a fait éruption sur la face cachée. Des formations de panaches (en bleu), de trous coronaux (en bleu sarcelle foncé) et de filaments (en brun) sont également représentées. Pour capturer toute cette activité dans une seule image, il a fallu combiner des observations dans plusieurs longueurs d'onde dans l'ultraviolet extrême. © Sergio Díaz Ruiz. L’image de droite a été réalisée par Lynda Laird à partir des données libres d’accès du satellite Suomi. Ce cliché qui peut surprendre est en fait un tirage photographique dit cyanotype. Il s’agit d’un procédé photographique alternatif découvert par l'astronome John Herschel en 1842. L'image originale est un montage Blue Marble Earth, créé à partir de photographies prises par l'instrument VIIRS à bord du satellite Suomi NPP. © Lynda Laird
Vous l’avez deviné, ces quatre images concourent dans la catégorie « aurore ». La...
Vous l’avez deviné, ces quatre images concourent dans la catégorie « aurore ». La...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles