Les aurores boréales de Saint Laurent

Par Edson Pannier
·1 min de lecture
Saint Laurent part en Islande : saisissant
Saint Laurent part en Islande : saisissant

Anthony Vaccarello récidive. Aux premières heures de la pandémie, le directeur artistique de Saint Laurent sentant le vent tourner avait choisi de rompre avec la tradition des Fashion Weeks pour imposer son propre tempo. En décembre, il présentait virtuellement l'été Saint Laurent sur la crête des dunes du désert marocain ; le premier chapitre d'une nouvelle ère qui se poursuit aujourd'hui sur les rivages islandais.

Le film du défilé automne-hiver 21/22, réalisé par la brillante Nathalie Canguilhem, entraîne la femme Saint Laurent en territoire hostile, au contact des éléments. La gravité du décor, en écho au sérieux du moment, a inspiré le créateur, qui lui oppose sa silhouette signature, désinvolte et légère, vêtue de vestes en tweed, de cuissardes et de manchettes en fourrure.

Basalte et talons hauts

Saint laurent Hiver 2021 © DRLa collection cherche à magnifier les contrastes. La palette vive se déploie en color block sur des modèles avançant, la brise dans les cheveux, sur une plage de sable noire ou foulant le basalte de leurs talons aiguilles (exercice ô combien périlleux, qu'il aurait été compliqué d'assurer en direct face à un public). Le lamé, or et argent, recouvre les jupes minis et autres bodys en jersey dans une référence aux tenues de scène métal glam de l'artiste canadienne Peaches?

Saint Laurent hiver 2021 © DRCe nouvel opus fait aussi la part belle aux bijoux fantaisie, dans un style clinquant assumé. Les colliers, en sautoirs ou ras du c [...] Lire la suite