Publicité

Aurore Bergé veut sanctionner les « parents défaillants »

Dans un entretien accordé à La Tribune ce dimanche, la ministre des Solidarités et des Familles, Aurore Bergé, a dévoilé un plan visant à responsabiliser les parents, en particulier les pères absents. « Les parents ne peuvent pas être les oubliés de nos politiques publiques. Nous avons besoin d’eux, nous devons faire avec eux », a-t-elle déclaré à nos confrères, estimant qu'on ne s'intéressait à eux qu'en période de crise, comme « cet été à l’occasion des émeutes » qui ont suivi la mort de Nahel. Elle souligne que l'absence paternelle est souvent un problème, comme le montrent les incidents de l'été dernier, où de nombreux émeutiers étaient issus de familles monoparentales.

À lire aussi La ministre des Solidarités, Aurore Bergé, annonce la création d’un congé familial dès 2025

Aurore Bergé déplore que la société se soit habituée à ce que les femmes assument seules certaines responsabilités envers les enfants. « La société a fini par s'accommoder du fait que les femmes assument seules certaines missions auprès des enfants. Un couple peut se séparer, mais la famille vit toujours: on ne quitte pas ses enfants », a déploré la ministre. Interrogée par BFMTV, elle affirme qu'il s'agit de « proposer un pacte » aux parents. Pour atteindre cet objectif, elle annonce une augmentation de « 30% des ressources des CAF » pour mieux soutenir les parents.

Responsabiliser les parents

Par ailleurs, la ministre prévoit des « travaux d'intérêt général » pour les parents défaillants...


Lire la suite sur LeJDD