Aurore Bergé plaide pour une revalorisation de la retraite minimum « pour tous »

© JEANNE ACCORSINI/SIPA

Elle faisait partie des promesses de campagne du candidat Emmanuel Macron. À trois jours de la présentation du projet de réforme des retraites aux Français et à la veille des derniers arbitrages, la revalorisation de la retraite minimum pour les futurs retraités sera-t-elle finalement étendue aux seniors d'ores et déjà retirés de la vie active ? À la question, le groupe Renaissance a répondu samedi par l'affirmative auprès du Parisien . La présidente des députés de la majorité présidentielle à l'Assemblée nationale, Aurore Bergé, a confirmé être en faveur de cette amendement : « La revalorisation de la retraite minimale à 85 % du SMIC doit s'appliquer à tous ceux qui ont travaillé tout au long de leur vie. Y compris à ceux qui sont déjà à la retraite. Notre objectif, c’est que tous ceux qui seront à la retraite et qui y sont déjà touchent cette retraite minimale. » Il s'agit, selon elle, d'un « enjeu majeur de justice sociale ».

Le gouvernement a calculé le coût de cette mesure et estime que la facture s'élèverait à 2,7 milliards d’euros par an, contre un milliard d'euros si elle était réservée aux nouveaux entrants. Le quotidien Le Parisien affirme que l'idée de la revalorisation de la retraite minimum pour tous a suscité des débats entre les membres de l'exécutif, notamment lors d'un petit-déjeuner organisé jeudi à Matignon. « Bercy a bataillé très fort contre », a indiqué un Marcheur sous couvert d'anonymat.

Lire aussi - Réforme des retraites : pourquoi Macron fait tapis ...


Lire la suite sur LeJDD