Aurore Bergé avait un message pour Édouard Philippe après le vote d'Horizons contre LREM

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Aurore Bergé à l'Assemblée nationale, le 11 juillet 2022.
Aurore Bergé à l'Assemblée nationale, le 11 juillet 2022.

Aurore Bergé à l'Assemblée nationale, le 11 juillet 2022.

POLITIQUE - Après un premier couac samedi, lorsque des députés du parti Horizons d’Édouard Philippe ont voté un amendement contre l’avis du gouvernement, la présidente des députés LREM, Aurore Bergé, a appelé ce mercredi 27 juillet à la “loyauté” entre les trois groupes de la majorité.

Interrogée sur les positions de vote du groupe Horizons, le parti de l’ancien Premier ministre, Aurore Bergé a répondu qu’elle considérait “que la loyauté qui doit être la nôtre entre les trois groupes doit tenir que ce soit en début de mandat, en milieu de mandat ou en fin de mandat”.

Des ambitions présidentielles pour Édouard Philippe?

Selon une source au sein de l’exécutif, il y a eu une “volonté d’affirmation” d’Horizons, pour être “mieux pris en compte comme un groupe de la majorité”. Les alliés Horizons et le MoDem ont “peut-être” eu le sentiment qu’ils “bénéficiaient de moins d’attention” dans ce début de législature compliquée pour les macronistes, en l’absence de majorité absolue.

Samedi, le groupe Horizons avait approuvé contre l’avis du gouvernement un amendement prévoyant une aide de 120 millions d’euros aux départements pour compenser la revalorisation du RSA (Revenu de solidarité active). C’est la première fois que ces alliés de la majorité marquaient leur différence.

“Quelles que soient les ambitions des uns et des autres pour l’avenir, ils n’auront d’avenir que si ce mandat a réussi”, a insisté Aurore Bergé devant l’Association des journalistes parlementaires. La députée des Yvelines a estimé que “c’est là-dessus qu’on sera collégialement jugés, avant de savoir qui pourrait demain être candidat à l’élection présidentielle”.

″Ça fait partie du débat sain à l’intérieur d’une majorité”

L’élue faisait ainsi allusion aux ambitions présidentielles prêtées à Édouard Philippe, auquel certains prêtent des ambitions pour l’élection présidentielle de 2027. “Je pense qu’il y aura un jugement sévère (des Français) pour ceux qui auraient démontré trop tôt une ambition personnelle au détriment du collectif”, a-t-elle conclu.

Ce mercredi, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire est lui aussi revenu sur les tensions au sein de la majorité, alors que Les Républicains savourent leur position stratégique à l’Assemblée nationale, et sur sa relation avec l’ex-Premier ministre. ″Ça fait partie du débat sain à l’intérieur d’une majorité”, a-t-il assuré, avant d’affirmer que ” la majorité est plus unie, plus solide et plus cohérente qu’elle ne l’a été” après l’examen d’un projet de loi de finances rectificative.

À voir également sur Le HuffPost : Au Havre, Philippe dévoile le nom de son parti: “Horizons”, pour “voir loin”

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles