Pour Aurore Bergé, «les efforts doivent être partagés en fonction des revenus, c’est de la justice sociale»

Lafargue Raphael / ABACA Press

La députée et présidente de Renaissance à l’Assemblée Nationale est revenue, lundi 11 juillet sur CNews, sur l’inflation, les mesures du gouvernement pour contrer cela, mais aussi la motion de censure qui sera portée cet après-midi contre Elisabeth Borne.

Aurore Bergé a débuté l’entretien en expliquant que les «vingt milliards» dépensés par le gouvernement, «c’est ce qui s’ajoute à l’effort considérable de l’Etat pour protéger les Français de l’inflation. On a une inflation plus contenue que dans les autres pays européens et des mesures doivent être transitoires sur les prix de l’énergie.» Elle a ajouté : «Il peut y avoir d’autres mesures comme les heures supplémentaires défiscalisées pour que le travail paie mieux dans notre pays. On veut aller au-delà de ce plafond. L’objectif est d’aider ceux qui travaillent et inciter à une meilleure rémunération. On a principe simple : ni dette, ni impôts supplémentaires.»

La députée a également déclaré qu’il fallait «protéger de manière conjoncturelle contre l’inflation et mieux rémunérer le travail», poursuivant : «Ce n’est pas une loi qui va faire en sorte que l’on va mieux rémunérer dans les entreprises privées […] Il faut des négociations salariales […] Les charges ont été baissées dans les précédents mandats, et il faut être efficace dans les mesures et le ciblage, et ne pas leur mentir sur ses conséquences. On est là pour corriger une situation temporaire face à l’inflation. Les mesures que l’on prend ne doivent pas être du n’importe quoi.»

«La Nupes est une minorité qui vocifère»

Elle a tenu à répondre aux oppositions, lesquelles critiquent la politique de chèques : «Les mesures que l’on prend doivent être transitoires. Il ne faut pas s’habituer en permanence à de la dépense publique supplémentaire. On va supprimer la redevance, baisser les impôts : ni taxes, ni impôts supplémentaires. » Pour Aurore Bergé, « les efforts doivent être partagés en fonction de leur revenu, ça c’est de la justice sociale. » Elle a aussi(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles