"Qui aurait pu prédire la crise climatique?": Macron affirme avoir été "mal compris" lors de ses vœux

Le président de la République a réagi à la phrase polémique sur le changement climatique prononcée lors de ses vœux aux Français. Selon lui, il s'agissait d'un "message d'alerte écologique" et pas un "message de déni".

"Il y a eu quand même beaucoup de mauvaise foi." Dans une vidéo publiée ce mardi soir sur sa chaîne YouTube, Emmanuel Macron s'est expliqué sur la phrase polémique prononcée lors de ses vœux de nouvelle année le 31 décembre dernier.

"Qui aurait pu prédire la vague d'inflation ainsi déclenchée? Ou la crise climatique aux effets spectaculaires encore cet été dans notre pays?", avait-il alors lancé, suscitant l'indignation de bon nombre de Français.

Avec cette phrase, le chef d'État avait donné l'impression de découvrir le changement climatique et son incidence. Cette interrogation avait beaucoup agacé du côté des élus écologistes, mais aussi des scientifiques qui alertent depuis plusieurs années sur les événements climatiques dramatiques en cours, et à venir, si les comportements ne changent pas.

Un "message d'alerte écologique"

Alors, dans sa vidéo de réponses aux "questions sur l'écologie", le président de la République a annoncé avoir été "mal compris".

Il s'est justifié: "On a voulu me faire dire que, au fond, je n’aurais jamais lu aucun rapport du GIEC, de l’IPBES, de tous les experts et que je découvrais en l’année 2022 les dérèglements climatiques."

Selon Emmanuel Macron, lors de son discours, le chef de l'État voulait insinuer que "ça a été encore plus vite que prévu".

C'était donc un "message d'alerte écologique" et pas un "message de déni" comme beaucoup ont voulu le "caricaturer".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Valérie Masson-Delmotte (climatologue) : "Est-ce qu’il faut se préparer au pire ? On déjà dans une situation qui est grave et qui va s’aggraver"