« Qui aurait pu prédire la crise climatique ? » : des scientifiques s'insurgent après cette phrase de Macron

© Jacques Witt/SIPA

Lors de ses vœux du Nouvel An samedi soir, énumérant les « inimaginables défis » rencontrés par la France au cours de l'année fraîchement écoulée, Emmanuel Macron a mentionné le dérèglement climatique en sous-entendant une imprévisibilité du problème. « Qui aurait pu prédire la vague d'inflation ainsi déclenchée ? Ou la crise climatique aux effets spectaculaires encore cet été dans notre pays ? », a interrogé le président de la République sur un ton grave. La deuxième question a décontenancé bon nombre de spectateurs, qui ont fait part de leur étonnement sur les réseaux sociaux, mais aussi les membres de la communauté scientifique, qui rappellent que le premier rapport d'évaluation du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) est paru en 1990.

Avec l'impression d'avoir été ignorés, alors qu'ils alertent des changements climatiques et environnementaux depuis plusieurs décennies, des experts ont dit lundi leur déception auprès de France Info . « Je ne comprends pas qu'il ait pu dire ça (…) J'aurais pu parier que, pendant son mandat, il y aurait au moins une année d'événements extrêmes. La surprise, ce serait qu'une année comme 2022 n'existe pas », a déploré le climatologue Jean Jouzel, qui a rencontré Emmanuel Macron en 2013 à l’Élysée, alors qu'il n'était encore que le secrétaire général adjoint de François Hollande. Magali Reghezza-Zitt, géographe et membre du Haut Conseil pour le climat (HCC), a estimé que ce discours du chef d'État « rate le s...


Lire la suite sur LeJDD