Il y aurait 4 civilisations extraterrestres hostiles dans la Voie lactée susceptibles d’envahir la Terre, selon ce chercheur

Nous le savons maintenant, la Voie lactée abrite des milliards de planètes. Parmi elles, de nombreuses sont potentiellement habitables. Mais ce que nous ignorons toujours, c’est combien sont-elles à être réellement habitées ? Et parmi elles, combien pourraient porter des civilisations extraterrestres hostiles ? Des civilisations qui pourraient nourrir à notre encontre des envies d’invasion. Quatre, répond aujourd’hui Alberto Caballero, un chercheur de l’université de Vigo (Espagne) déjà connu pour ses travaux sur le mystérieux signal « Wow ! ».

L’énigmatique signal « Wow ! » pourrait avoir été émis depuis une étoile comme le Soleil

Pour en arriver à cette conclusion, le chercheur s’est littéralement mis dans la peau de ces extraterrestres. Plus exactement, il a envisagé la probabilité pour que notre propre civilisation humaine attaque une exoplanète habitée. À partir de là, il a extrapolé une estimation de la prévalence des civilisations extraterrestres hostiles.

Alberto Caballero a d’abord compté combien d’invasions avaient eu lieu sur Terre entre 1915 et 2022. Puis il a pondéré la probabilité pour chaque pays de lancer une telle attaque par les dépenses militaires mondiales. Et ajouté la probabilité de chaque pays de déclencher une invasion. Enfin, il a divisé le tout par le nombre total de pays sur Terre. Pour obtenir ce qu’il appelle « la probabilité humaine actuelle d’invasion d’une civilisation extraterrestre ». Une probabilité faible, de 0,028 % seulement.

Tenant compte du rythme de la diminution observée des invasions sur Terre depuis 50 ans, Alberto Caballero estime même que cette probabilité pourrait tomber à 0,0014 % d’ici à ce que l’humanité soit prête à se lancer dans un voyage interstellaire. C’est-à-dire, d’ici 260 ans !

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles