« Je lui aurais écrasé la tête au sol » : Akim T. condamné à 25 ans de prison après le meurtre de Thomas en 2020

Dans la nuit du jeudi 29 février au vendredi 1er mars, après trois jours d’audience, Akim T. a été reconnu coupable du meurtre de Thomas Carbonnel et condamné à 25 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises du Val-d’Oise. Âgé de 43 ans, l’accusé avait seulement invoqué la légitime défense depuis l'ouverture du procès. D’après Le Parisien, l’avocate générale avait requis trente ans de réclusion, écartant cette légitime défense et soulignant l’intention de l’accusé de tuer. Il avait déjà été condamné pour viol et extorsion en 2005.

Un accès de colère vers la famille de Thomas

Selon le récit du Parisien, Akim T. est entré dans une colère noire au moment où la cour a rendu son verdict. « Si j’avais su, je lui aurais écrasé la tête au sol », a-t-il crié en direction des parents de la victime. Les sœurs de l’accusé ont également proféré des menaces, nécessitant l’intervention des forces de l’ordre pour exfiltrer la famille de Thomas pour des raisons de sécurité.

Les faits remontent à mai 2020, lorsque Akim T. a porté huit coups de couteau à Thomas Carbonnel du côté de Sarcelles Village après une soirée où se mêlaient alcool et cocaïne. Les blessures avaient finalement été mortelles. Alors que l’accusé a plaidé la légitime défense, décrivant sa victime comme un « jeune agressif », la famille de Thomas parle, au contraire, d’un « chouette gamin ». Le père de ce dernier estime que la peine prononcée était « proportionnée », pour cet « homme dangereux désormais incarcéré ».


Lire la suite sur LeJDD