"On les aura ces connards" : ce SMS salé d'Emmanuel Macron à Olivier Véran

·1 min de lecture

Le vaccin contre le coronavirus est plus que jamais au coeur de multiples tensions. Si nombreux sont les Français à se montrer réticents à se voir administrer une quelconque dose, au sein du gouvernement cela provoque des crises inédites. Emmanuel Macron n'a d'ailleurs pas hésité à pousser un coup de gueule lorsque la France ne vaccinait pas assez de personnes. Le président de la République compose par ailleurs avec les anti-vaccins, et les attaques qui fusent sur Olivier Véran, le ministre de la Santé.

Adulé lorsqu'il a été nommé en remplacement d'Agnès Buzyn, le compagnon de Coralie Dubost voit le vent tourner depuis le début de l'année. Fait-il trop, ou pas assez ? Fait-il bien, ou mal ? Il est même taclé par ses camarades du gouvernement qui voient en lui "l'homme d'un échec". "Véran a le dos large, mais il a aussi les reins solides. J'ai beau chercher, je ne vois pas qui ferait mieux," a estimé Roland Lescure, président LREM de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée, dans les colonnes du Point, ce mardi 12 janvier.

Les rumeurs annoncent un prochain limogeage d'Olivier Véran, mais il peut se rassurer car il a le soutien d'Emmanuel Macron. "Tiens bon, on les aura, ces connards," lui aurait envoyé par texto celui qui s'est énervé contre la Haute Autorité de Santé. Le président de la République croit en son ministre et ne veut surtout pas qu'il se laisse miner par tout ce qui circule à son sujet, ni même par la méchanceté gratuite.

Lors d'une réunion de crise qui (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Élisabeth Guigou proche d’Olivier Duhamel : elle cède aux pressions
Les mots très durs de Camille Kouchner : "Ma mère a tout à fait admis. Elle a minimisé"
Jean-Marie Le Pen frappé par le Covid-19 à 92 ans : il ne s'en était pas aperçu
"On va s'en prendre plein la gueule" : le gouvernement pas au bout de ses peines
Melania Trump profiteuse : ces requêtes qui ont agacé à la Maison-Blanche