Aurélie Valognes, une romancière qui vous veut du bien

Elle les a aidés à surmonter cette période anxiogène. En témoignent les plus de 400 messages reçus sur Internet en l'espace de huit semaines : "Moi qui n'avais plus lu de livre entier depuis le collège, ce roman a partagé mon confinement", affirme un lecteur. "Merci de nous apporter de la fraîcheur, de la gaieté et de la légèreté en ces temps difficiles", salue une psy. "Votre plume nous fait du bien", renchérit une femme hospitalisée. L'épidémie a perturbé la promotion de son dernier titre, Né sous une bonne étoile (Mazarine), paru le 4 mars, mais Aurélie Valognes, qui donne son adresse e-mail privée dans tous ses livres, n'a jamais coupé le lien avec son public.

Parmi les cinq romanciers les plus lus en France

En 2019, pour la troisième année consécutive, l'auteure de 37 ans s'est classée parmi les cinq romanciers les plus lus en France, derrière les poids lourds Guillaume Musso, Michel Bussi, Virginie Grimaldi et Marc Levy. Son premier livre, Mémé dans les orties, d'abord autoédité sur le Net en 2014, s'est écoulé à plus de 1 million d'exemplaires! Ses romans optimistes semblent défier la crise : déjà 90;000 ventes pour le dernier, et 130;000 pour le format poche du précédent.

"

Elle sait mettre des mots sur les injustices que les lecteurs ont connues

"

"Aurélie raconte avec sincérité ce que peuvent vivre les lecteurs, analyse son éditrice, ­Pauline Faure. Elle sait mettre des mots sur les injustices qu'ils ont connues." Ses histoires qui se terminent bien traitent de la sol...


Lire la suite sur LeJDD