Aurélie Jean – Vive la régulation européenne de l’IA !

Par Aurélie Jean
·1 min de lecture
L’IA est déjà partout, pour nous déplacer, communiquer, travailler, voire nous soigner.
L’IA est déjà partout, pour nous déplacer, communiquer, travailler, voire nous soigner.

Un peu plus d'un an après le livre blanc du commissaire européen Thierry Breton sur la stratégie de l'Europe concernant l'intelligence artificielle (IA), une note sur sa régulation vient d'être publiée. On y parle de technologies à risques, de transparence, de sécurité, ou encore de surveillance généralisée. Ce qui peut sembler être une position conservatrice et protectionniste est en réalité une innovation et un enjeu de souveraineté pour l'Europe. Mieux encore, cette étape décisive pour tous les acteurs de l'échiquier technologique permet au Vieux Continent d'accélérer le pas dans une course à l'IA, en apparence déjà perdue. Il s'agit de la construction stratégique d'un différenciateur compétitif et économique à travers un encadrement éthique et responsable de l'IA pour tous.

Nous interagissons quotidiennement, parfois sans le savoir, avec de l'IA. Pour se déplacer, communiquer, travailler, voire se soigner. Ces technologies nous assistent, nous orientent, voire permettent à des individus de nous manipuler dans certaines situations. Le cas de la désinformation sur les réseaux sociaux avant un vote est le parfait exemple. Ces IA sont structurées autour d'algorithmes qui sont construits et qui fonctionnent sur des données. En cela, le texte européen de protection des données à caractère personnel (RGPD*) est une brique fondamentale dans la construction d'une régulation de l'IA. Les citoyens souffrant d'un manque de confiance chercheront à « bien » consommer [...] Lire la suite