Aurélie Jean – Silence à Wimbledon, on applaudit la science

·1 min de lecture
Le Center Court de Wimbledon applaudit la chercheuse Sarah Gilbert le 28 juin 2021.
Le Center Court de Wimbledon applaudit la chercheuse Sarah Gilbert le 28 juin 2021.

À Wimbledon, on applaudit et on se lève pour Roger Federer? et Sarah Gilbert. Cette dernière a même eu droit de la part du public, venu suivre un match du grand chelem, à une longue standing-ovation à l?américaine. Sarah Gilbert n?est pas une joueuse de tennis ; ce 28 juin, elle était sagement assise dans les tribunes. Un moment de détente pour cette professeure de vaccinologie à l?université d?Oxford.

Pourquoi de tels applaudissements ? En un temps record, elle a contribué au développement du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19. Cette scène fait du bien au moral. Car, quel bonheur de voir des scientifiques érigés en héros des temps modernes, et reconnus pour leur travail ainsi que pour leur place dans la société. Ce bruyant hommage nourrit également l?espoir de voir disparaître le rejet de la vaccination par certains, en particulier contre le Covid-19. Une lumière dans ce ciel nuageux de croyances en tout genre et de théories du complot qui débordent.

Un honneur bien mérité

Honorée par la reine d?Angleterre en juin dernier, Sarah Gilbert garde cette humilité tant rafraîchissante chez les scientifiques talentueux. Au court central de Wimbledon, c?est d?un léger sourire en basculant son visage à droite puis à gauche qu?elle remercie, doucement mais sincèrement, les gens qui l?ovationnent. Cette professeure en vaccinologie ne le sait pas encore, mais elle va s?inviter dans les sujets de conversation des verres entre amis, des dîners en famille ou encore d [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles