Aurélie Hémar (Maison à vendre) : "Avec Stéphane Plaza, nous nous étions un peu perdus de vue"

Est-ce que retrouver le plateau de Maison à vendre est comme remonter à vélo : ça ne s’oublie pas ?

Aurélie Hémar : Il y a de ça, oui ! Le seul truc, c’est que l’émission a évolué depuis mon départ, en 2014, et, dès le premier tournage, mes méthodes « à l’ancienne » ont fait rire l’équipe. J’ai tout de suite appliqué mes principes de base, à savoir relooker des appartements ou des maisons avec un maximum d’éléments préexistants chez les propriétaires. Notamment, dans l’émission de ce soir, où j’ai beaucoup transformé ou détourné les meubles de Victor et de Nathalie, propriétaires d’un appartement à Massy, dans l’Essonne.

Comment se sont déroulées vos retrouvailles avec Stéphane Plaza ?

Ayant été l’une des premières à collaborer avec lui, sur M6, elles étaient teintées de nostalgie. Ces dernières années, et avec nos emplois du temps chargés, nous nous étions un peu perdus de vue. Mais l’idée de me faire revenir dans le programme est venue de lui. Les tournages s’étendant sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, il avait besoin d’avoir une équipe de décoratrices « tournantes » sur lesquelles compter pour suivre les chantiers.

À lire également

Emmanuelle Rivassoux quitte Maison à vendre (M6) : "Je continue à travailler aux côtés de Stéphane Plaza…"

À l’instar de l’...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi