Aung San Suu Kyi inculpée pour "fraude électorale"

La junte a toujours justifié son passage en force en invoquant d'"énormes" irrégularités lors des élections de novembre 2020, remportées massivement par la Ligue nationale pour la démocratie d'Aung San Suu Kyi. Mais personne n'avait été inculpé pour cela jusqu'à présent.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles