Aumônier en Bretagne, le cardinal Barbarin « se fait oublier »

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Le cardinal Philippe Barbarin a quitté ses fonctions à l'archevéché de Lyon et se trouve désormais auprès du diocèse de Rennes.
Le cardinal Philippe Barbarin a quitté ses fonctions à l'archevéché de Lyon et se trouve désormais auprès du diocèse de Rennes.

Un an après sa relaxe, à quoi ressemble la nouvelle vie du cardinal Barbarin ? Le 30 janvier 2020, celui qui était alors archevêque de Lyon était relaxé en appel dans l'affaire Bernard Preynat, un ancien prêtre du diocèse de Lyon accusé d'agressions sexuelles commises dans les années 1970 et 1980. L'ancien primat des Gaules, qui était suspecté d'avoir gardé le silence sur les agissements de Bernard Preynat et avait été condamné en 2019 en première instance, a finalement renoncé à ses fonctions deux mois plus tard pour devenir simple aumônier en Bretagne.

C'est là, en Ille-et-Vilaine, que nos confrères du Parisien sont partis sur ses traces : à quoi le cardinal devenu aumônier pour le diocèse de Rennes consacre-t-il désormais sa vie ? S'il ne souhaite pas accorder d'interview, il explique brièvement au Parisien assurer un cours hebdomadaire « sur l'Église » à des « séminaristes en second cycle » et précise : « Enseigner la foi, ça me plaît. » Mais pas question de s'exprimer davantage : « Faut que je me fasse oublier un peu. » Un retour au calme après des années de tumulte médiatique.

À LIRE AUSSIEXCLUSIF. Barbarin : « Je resterai celui qui n'a pas? »

« Il se considère toujours comme une victime de l'affaire »

Selon Mgr Dubost, qui a assuré l'intérim avant l'arrivée du nouvel archevêque de Lyon, Philippe Barbarin « se considère toujours comme une victime de l'affaire. Il en souffre. Il est blessé, mais il ne ressasse pas, il essaie de sortir par le haut ». Son a [...] Lire la suite