Aulnay-sous-Bois : ils réclament la libération d’un jeune détenu de 20 ans

Romain Chiron (avec C.S.)
Aulnay-sous-Bois, samedi 13 janvier 2018. Un rassemblement de soutien à Dramane, 20 ans, interpellé début janvier et placé en détention provisoire a été organisé dans le quartier de la Rose-des-Vents. LP/Guillaume Georges

Les habitants de la cité des 3 000 se sont mobilisés ce samedi pour demander la libération de Dramane, 20 ans, interpellé en marge de violences entre jeunes et policiers le 1er janvier. Selon ses proches, il est injustement incarcéré.


Une centaine d’habitants de la cité des 3 000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) se sont rassemblés ce samedi en début d’après-midi devant la salle du Nouveau Cap. Leur message était résumé sur deux grandes banderoles : «Non à l’injustice», et «Liberté pour Dramane».

Ce jeune homme de 20 ans a été mis en examen puis placé en détention provisoire pour «violences en réunion sur personne dépositaire de l’autorité publique» à la suite de l’agression d’un policier par plusieurs jeunes, le 1er janvier. Ce jour-là, un autre policier avait été filmé en train de frapper un adolescent. «Il a été incarcéré sans raison, il n’était pas présent au moment des faits», assure l’une des sœurs de Dramane.

LIRE AUSSI > Policiers agressés à Aulnay-sous-Bois : ce qui s’est passé avant la vidéo

L’avocat du jeune homme indique avoir fait appel de la décision du mandat de dépôt. La demande sera examinée courant semaine prochaine. Diallo-Alimatou, la cousine de Dramane, déplore un climat de plus en plus tendu dans le quartier. «Les policiers viennent contrôler les jeunes même quand ils sont assis et ne font rien.»

La mobilisation, lancée notamment par les collectifs «Justice pour Théo» et «Vérité pour Yacine», a surtout été animée par Hadama Traoré, le fondateur de «la Révolution est en Marche». S’il dénonce lui aussi «les méthodes d’intervention de la police dans les quartiers», il lance un appel «au dialogue pour trouver des solutions concrètes, comme la remise d’un récépissé lors d’un contrôle d’identité.»



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Le maire de Draveil, Georges Tron, a «un moral d’acier»
Paris : Andy, mort pour une simple bousculade à la station Châtelet-Les Halles
Roissy : les fans d’Harry Poter face à leurs idoles
Malaise cardiaque à Disneyland Paris : une adolescente dans un état critique
Il pleut des animaux sauvages sur la bibliothèque Mitterrand !

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages