"Aujourd'hui, je sais ce que je veux" : Camélia Jordana sort un quatrième album fort, juste et engagé

Yann Bertrand
·1 min de lecture

Après le premier, ce quatrième album possède une force particulière. "À l'époque, sourit Camélia Jordana, je savais ce que je ne voulais pas. Aujourd'hui, je sais ce que je veux." Fort de vingt titres et deux faces, l'une taillée, c'est assumé, pour le succès populaire, l'autre plus personnelle et engagée, voici un disque marquant. Camélia-Jordana a une voix belle et puissante qui avait perdu le public, mais conquis les critiques avec son précédent album, Lost.

''Je ne crois pas être un symbole''

Dans la foulée, dans les manifestations contre les violences policières, dans ses prises de position, elle est devenue symbole. ''Je n'ai pas du tout cette sensation-là, rétorque-t-elle. On laisse l'engagement infuser notre art. Et puis, on fait aussi de l'art plus léger, qui soit pas forcément politique. Et je pense être loin d'être la seule à le faire. En fait, on dit les choses aujourd'hui. C'est ça la différence. Donc je ne crois pas être un symbole. Ou alors, on est un petit paquet...'' 'Il est assez nouveau que les femmes aient autant d'espace et que du coup, elle se sentent assez fortes ensemble pour prendre la parole et la libérer. Et après ça, il est assez nouveau que des femmes racisées aient une tribune aussi large.''

Je crois que c'est la première fois qu'on voit autant de sororité (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi