Publicité

«Aujourd'hui, des civils sont bombardés» à Gaza: Emmanuel Macron change de ton vis-à-vis d'Israël

© via Reuters / Pool

Dans une interview accordée à la BBC, Emmanuel Macron a demandé à l’État hébreu de cesser ses bombardements sur les civils dans la bande de Gaza. Évoquant la mort de « bébés, de femmes, de personnes âgées », le président français durcit le ton à l’égard d’Israël.

« De facto, aujourd'hui, des civils sont bombardés. Ces bébés, ces femmes, ces personnes âgées sont bombardés et tués », a déclaré Emmanuel Macron à la BBC. Il n'y a « aucune justification » et « aucune légitimité à cela. Nous exhortons donc Israël à arrêter », a-t-il souligné. Des paroles fermes qui tranchent avec les premières prises de position du chef d’État français après l’attaque du 7 octobre.

Est-ce un changement de cap de la diplomatie française ou une façon pour Emmanuel Macron de trouver un meilleur équilibre dans son discours sur le conflit à Gaza ? Ce qui est certain, c’est que depuis jeudi dernier et l’organisation de la Conférence humanitaire organisée à Paris, les propos du président français sont beaucoup plus durs à l’égard dIsraël et de la façon dont les opérations militaires sont conduites à Gaza.


Lire la suite sur RFI