Augustin Sidy Diallo, président de la FIF, est mort après avoir été testé positif au Covid

·2 min de lecture

Jour de deuil pour le football ivoirien. Samedi 21 novembre, Augustin Sidy Diallo a été emporté à l’âge de 61 ans. Il avait été testé positif au Covid-19 début novembre. De grandes figures du football, choquées par cette disparition brutale, rendent hommage au dirigeant. C’est sous sa présidence que les Éléphants avaient à nouveau remporté la CAN, en 2015, après 23 années de disette.

Un nouveau dirigeant africain de renom s'en va en cette année 2020. Après Pape Diouf, enfant du Sénégal et emblématique président de l’Olympique de Marseille de 2005 à 2009, emporté fin mars à l’âge de 68 ans, Augustin Sidy Diallo décède à son tour. La mort du président de la Fédération ivoirienne de football a été annoncée le 21 novembre. Il avait 61 ans.

Président lors du retour des Éléphants au sommet de l'Afrique en 2015

Testé positif au Covid-19 le 9 novembre, selon un communiqué de la fédération, le dirigeant ivoirien s’est retrouvé confiné et a été pris en charge médicalement. Il n’était pas présent auprès des Éléphants lors de leur double confrontation contre Madagascar dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2021 (2-1 le 12 novembre à Abidjan, 1-1 le 17 novembre à Toamasina). La dégradation récente de son état l’a conduit à se faire hospitaliser.

Arrivé à la présidence en 2011 pour succéder à Jacques Anouma, Sidy Diallo était présent lorsque la Côte d’Ivoire régna enfin à nouveau sur l’Afrique en 2015 avec cette Coupe d’Afrique remportée en Guinée équatoriale. Patrice Beaumelle était l’un des adjoints du sélectionneur de l’époque, Hervé Renard. Il était aux premières loges pour voir les Éléphants soulever ce trophée après lequel ils couraient depuis 1992.

Joint par RFI, Patrice Beaumelle, récemment installé au poste de sélectionneur, fait part de tout son désarroi : « Mes premières pensées et prières vont à son épouse, sa famille, ses enfants, ses amis, ses proches, ses frères. Je suis retourné… C’est inattendu, trop tôt, injuste. C’est une année 2020 très compliquée à traverser. »

Drogba : « Merci pour tout, Président »

Le technicien dresse un portrait élogieux du dirigeant : « C’était un vrai passionné, un grand homme, un grand président. Il a fait beaucoup de bien au football ivoirien et africain. » Patrice Beaumelle veut saluer un homme « au grand coeur, juste, droit et loyal ». « Il restera dans mon coeur. Il va vraiment me manquer », ajoute-t-il.

Non-candidat à un nouveau mandat à la tête de la FIF, mais toujours aux commandes en attendant que l’épineuse question de sa succession soit réglée, Augustin Sidy Diallo a aussi reçu un hommage appuyé de la part de Didier Drogba. L’ancien attaquant, candidat à la présidence, écrit sur les réseaux sociaux : « La famille du football ivoirien, africain et mondial vient de perdre un de ses fils. Merci pour tout Président, très peu comprendront, mais repose en paix. »