Augmenter les salaires ? "Oui, mais pas partout", estime le président délégué du Medef

·1 min de lecture

La rentrée 2021 serait-elle le moment propice pour demander une augmentation à son patron ? Si certains, à l'instar du ministre de l'Economie Bruno Le Maire, aimeraient que les salariés profitent de la croissance en boostant leur rémunération, d'autres se montrent un peu plus nuancé. Patrick Martin, le président délégué du Medef, a estimé jeudi au micro de Dimitri Pavlenko que cette mesure était envisageable dans certaines entreprises, mais "pas partout".

Une mesure "coûteuse"

"Augmenter les salaires ? Oui, mais il y a différentes manières de le faire et on ne peut pas le faire partout", a ainsi estimé le président délégué du Medef, pour qui cette mesure pourrait s'avérer "coûteuse" pour les entreprises mises à mal par la crise sanitaire. "Typiquement, il y a des difficultés de recrutement dans des secteurs, qui sont de 'gros' employeurs, je pense notamment à la propreté, la sécurité, la restauration collective. Mais ce sont des secteurs dont les marges sont extrêmement courtes et où beaucoup d'entreprises sont en perte".

"Faisons sauter des verrous"

Des solutions existeraient néanmoins pour augmenter la rémunération sans plomber les entreprises. "Les salariés, eux, voient le salaire net", explique Patrick Martin. "Mais il y a probablement des marges de manœuvre sur les charges sociales". Le président délégué du Medef souhaite qu'une discussion soit lancée à ce sujet avec l'Etat et les partenaires sociaux. Une volonté dont il a fait part aux chefs d'entreprise lors de la Renco...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles