Une augmentation des bébés prématurés chez les femmes latines serait liée à l'élection de Trump

Selon une étude publiée dans la revue scientifique JAMA Network vendredi, l'augmentation des naissances prématurées chez les femmes latines dès novembre 2016 serait associée à l'élection de l'actuel président des Etats-Unis.

Et si les élections américaines de 2016 avaient eu un impact sur les naissances qui ont suivi aux Etats-Unis? Une étude publiée vendredi par la revue JAMA Network et relayée par CNN démontre une association entre les naissances prématurées chez les femmes latines et l'arrivée de Donald Trump au pouvoir.

En effet selon cette dernière, au cours des neufs mois à compter de novembre 2016, entre 3,2 et 3,6% de naissances prématurées de plus ont été enregistrées chez les femmes d'origines latines.

Stress psychosocial

"Comme les mères et les enfants sont particulièrement vulnérables au stress psychosocial, nos résultats suggèrent que les campagnes politiques peuvent contribuer à augmenter les taux de naissances prématurées", explique Alison Gemmill, professeure adjointe à la faculté de santé publique Johns Hopkins Bloomberg, à Baltimore, et auteure de l'étude.

D'après les recherches établies, les naissances prématurées chez les femmes latines représentaient 11% des naissances chez les garçons et 9,6% chez les filles, contre 10,2% et 9,3% respectivement chez les autres femmes entre 2009 et 2017.

Selon Alison Gemmill, les garçon seraient notamment plus sensibles au stress maternel, ce qui expliquerait le pourcentage de naissances prématurées plus élevé les concernant.

Lire la suite sur BFMTV.com

Cette vidéo peut également vous intéresser :