Audrey Pulvar, visée par une plainte de Gérald Darmanin, va saisir la justice à son tour

·2 min de lecture
La candidate PS aux régionales en IDF Audrey Pulvar (g), ici le 7 septembre 2019 à Cannes, et le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin, photographié le 26 novembre 2020 à Paris - Loic VENANCE, Thomas COEX © 2019 AFP
La candidate PS aux régionales en IDF Audrey Pulvar (g), ici le 7 septembre 2019 à Cannes, et le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin, photographié le 26 novembre 2020 à Paris - Loic VENANCE, Thomas COEX © 2019 AFP

L'un des avocats de la liste Ile-de-France en commun, portée par Audrey Pulvar, a confirmé sur l'antenne de BFM Paris que deux plaintes allaient être déposées par l'équipe de la socialiste contre Gérald Darmanin, en riposte à la plainte en diffamation annoncée par le ministre de l'Intérieur à l'encontre de la candidate aux régionales.

L'avocat d'Audrey Pulvar dénonce une "intimidation" de Gérald Darmanin. "L'objectif, c'est de présenter une candidate à une élection comme étant affaiblie".

"Vous avez deux plaintes qui ont été annoncées ce matin", explique maître Ivan Terel. La première est une plainte pour "dénonciation calomnieuse", ajoute l'avocat qui regrette de ne toujours pas savoir précisément quels propos Gérald Darmanin condamne. "C'est finalement pour dénoncer cette confusion que nous envisageons ce dépôt de plainte".

Une plainte au civil

De plus, l'avocat ajoute qu'il y a une saisine de la juridiction civile en diffamation pour le contenu du tweet de Gérald Darmanin, qui présente Audrey Pulvar comme "une délinquante ayant commis une infraction".

"Sur ces plaintes, il ne s'agit pas d'ajouter de la confusion à la confusion, mais simplement de poser les bases d'un retour à un débat serein", affirme maître Ivan Terel.

Darmanin accuse Pulvar "de diffamer la police"

Pour rappel, Gérald Darmanin a annoncé dimanche soir porter plainte contre Audrey Pulvar, l'accusant de "diffamer la police", notamment pour avoir jugé "glaçante" la manifestation policière devant l'Assemblée nationale.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une manifestation "soutenue par l'extrême droite, à laquelle participe un ministre de l'Intérieur, qui marche sur l'Assemblée nationale pour faire pression sur les députés en train d'examiner un texte de loi concernant la justice, c'est une image qui pour moi était assez glaçante", avait expliqué l'ex-journaliste samedi sur France info.

La plainte vise également une vidéo de juin 2020, exhumée samedi sur Twitter par Pierre Liscia, porte-parole de Libres!, le mouvement de Valérie Pécresse, candidate à sa réélection en Île-de-France, a précisé l'entourage du ministre. Audrey Pulvar y dénonce "le racisme dans la police" en France, lors d'une manifestation à Paris en hommage à George Floyd, cet Afro-américain tué par un policier à Minneapolis. Des propos prescrits - le délai est de trois mois en matière de diffamation.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles