Audrey Pulvar critiquée : Anne Hidalgo s'emporte chez Jean-Jacques Bourdin

·1 min de lecture

Peut-on demander à une personne blanche de se taire, lors d'une réunion "non-mixte" ? "Évidemment, non", a répondu Anne Hidalgo, ce mercredi 31 mars, sur le plateau de BFM TV. La question de Jean-Jacques Bourdin à la maire (PS) de Paris fait référence à une violente polémique dont fait l'objet Audrey Pulvar depuis son interview à BFM TV, ce samedi 27 mars. Candidate à la région Île-de-France, l'ancienne journaliste a suscité la controverse en affirmant que les personnes blanches, sans être exclues, devaient "se taire" quand elles se trouvaient au sein d'une réunion "non-mixte". Ce terme est au cœur de l'actualité et alimente les débats les plus virulents depuis que l'Unef, par la voix de sa présidente Mélanie Luce, a révélé organiser des réunions fermées aux personnes blanches.

Tout en rappelant que la principale intéressée avait précisé sa pensée dans Le Monde, Anne Hidalgo a affirmé qu'elle-même n'aurait "évidemment" pas tenu de tels propos. "Mais je ne participerai plus à ces emballements, ces torrents de haine qui sont déversés, dans lesquels on vous somme de vous expliquer en 280 signes sur des choses aussi graves que ça", a-t-elle vivement lancé, en empêchant le journaliste de lui couper la parole. D'après l'édile socialiste, une telle polémique n'a pas sa place dans un contexte de crise sanitaire et économique. "C'est une situation qui est délétère pour la démocratie. Les gens nous regardent et se demandent 'mais qu'est-ce-qu'ils font ?'. Il y a des gens qui sont en train (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Édouard Philippe snobé par Jean Castex ? Il n’a pas du tout apprécié
Nicoletta : qui est son mari Jean-Christophe Molinier ?
"Un enfer" : Jean Dujardin se lâche sur la série "Un gars, une fille"
VIDEO - "Allez vous faire voir !" : Jean-Luc Mélenchon rembarre un journaliste
Édouard Philippe a trouvé un petit nom d’oiseau pour Jean Castex