Audrey Fleurot : pourquoi elle n'a pas DU TOUT aimé la fin de la série Engrenages

·1 min de lecture

Dire adieu à une série qui nous a tenu en haleine pendant plusieurs années n'est déjà pas évident. Mais lorsque l'ultime scène nous laisse sur notre faim et remet en question toute l'affection que l'on portait pour cette oeuvre rajoute un coup derrière la nuque. Demandez donc aux inconditionnels de Lost, qui ne se sont pas encore remis du coup de Trafalgar effectué par les scénaristes. Mais, parfois, ce sont les acteurs eux-mêmes, qui se plaignent de la mécanique de fin et du sort réservé à leur personnage, à qui ils ont longtemps donné vie. A l'affiche de HPI, carton télévisuel de cette première moitié d'année, Audrey Fleurot s'est émue de la conclusion d'Engrenages, série policière dans laquelle elle incarnait l’avocate Joséphine Karlsson pendant huit saisons. La rousse incendiaire souhaitait que la vie tourmentée des acteurs du palais de justice de Paris se termine sur une note un peu moins joyeuse, conservant l'ADN noir du feuilleton made in Canal+.

"Je ne sais pas si je suis trop censée le dire, mais je n’aime pas cette fin", a affirmé la comédienne dans un entretien accordé au magazine Premiere. "Clore ainsi l’aventure de ce personnage de Joséphine qui a connu tant de rebondissements..., soupire-t-elle, alors qu'elle était ravie de jouer ce rôle de femme forte qui a tout misé sur sa carrière professionnelle. "J’aurais préféré qu’elle bascule du côté obscur en fait ! J’aurais préféré qu’elle quitte le barreau et qu’elle devienne la reine des mafieuses..." Et Audrey Fleurot (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Clara Luciani très gênée par une remarque de Nagui, elle n'hésite pas à le lui faire savoir
Michel Sardou déçu : un test ADN lui trouve des origines qu’il ne supporte pas
James Michael Tyler (Friends) : l'interprète de Gunther révèle se battre contre un cancer de stade 4
Les 12 coups de midi : Bruno révèle ce qu'il fait d'une partie de ses cadeaux et c'est surprenant
Albert de Monaco délaissé par Charlène : cette absence qui inquiète toute la principauté

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles