Audiovisuel public : Les députés votent la suppression de la redevance

Un premier palier décisif. Ce samedi matin, par 170 voix contre 57, l'Assemblée nationale a approuvé la suppression de la redevance, principale source de financement de l'audiovisuel public. Cette mesure était étudiée dans le cadre de l'examen en première lecture du projet de loi de finances rectificative pour 2022, qui fait suite au projet de loi sur le pouvoir d'achat. La mesure devra désormais être votée par le Sénat dans les mêmes termes pour être définitivement approuvée. Dans ce cas-là, les Français qui s'acquittaient chaque année de la redevance à hauteur de 138 euros en métropole et de 88 euros en outre-mer, en seront exemptés dès cette année.

Pour continuer à financer l'audiovisuel public (France Télévisions, Radio France, Arte, France Medias Monde et l'INA), les députés ont acté l'affectation d'une fraction de la TVA pour un montant d'environ 3,7 milliards d'euros, soit l'équivalent de ce que payaient les 23 millions de foyers Français jusqu'à présent chaque année (3,1 milliards d'euros) et qui était complété par l'Etat pour les foyers exonérés à hauteur de 653,5 millions d'euros, selon un rapport cité par "Les échos".

Les propositions de l'opposition rejetées

Dans l'hémicycle, les principales oppositions à ce projet sont venues des rangs de la Nupes (Nouvelle union populaire, écologique et sociale) qui unit les forces de gauche. La France insoumise a suggéré sans succès de financer l'audiovisuel public avec une "contribution...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles