Audiovisuel : la maison mère de RTL renonce à céder M6

© SERGE ATTAL / ONLY FRANCE / ONLY FRANCE VIA AFP

Le géant des médias Bertelsmann, maison mère de RTL Group, a décidé de conserver sa participation majoritaire de 48,3% dans le Groupe M6, malgré plusieurs offres "financièrement attractives", a-t-il annoncé lundi dans un communiqué. Le groupe Bertelsmann cherchait à vendre sa participation majoritaire au capital de M6 (détenteur des chaînes M6, W9, 6ter, Gulli et Paris Première et des radios RTL, RTL2 et Fun Radio) après l'échec de la fusion avec TF1 , abandonnée à cause des réticences de l'Autorité de la concurrence.

Son dirigeant Thomas Rabe a expliqué lundi ce revirement par "les risques légaux et les incertitudes" liés à l'autorisation de la vente de la part des différentes autorités de régulations et de la concurrence. L'autorisation de diffusion de M6 sur la TNT doit être renouvelée en mai 2023 par le régulateur de l'audiovisuel, l'Arcom, après quoi tout changement de contrôle de la fréquence sera impossible pendant cinq ans, comme le prévoit la loi.

Deux offres de rachat étaient sur les rangs

"Le calendrier est plus qu'ultra serré ", avait déclaré mercredi dernier son président Roch-Olivier Maistre , auditionné par la commission de la Culture du Sénat, à laquelle le président de l'Autorité de la concurrence, Benoît Coeuré, avait tenu le même discours mardi dernier. Deux offres de rachat étaient toutefois sur les rangs, selon plusieurs sources.

 

>> LIRE AUSSILes groupes M6 et TF1 peinent à vendre leurs quatre chaînes en trop

La première, qui valorisait la part...


Lire la suite sur Europe1