Publicité

Audiences: rentrée record pour France Inter, Europe 1 remonte légèrement

Le nombre d'adeptes de la radio n'a jamais été aussi bas mais cela n'a pas empêché France Inter de réaliser une rentrée record en termes d'audiences (Franck FIFE)
Le nombre d'adeptes de la radio n'a jamais été aussi bas mais cela n'a pas empêché France Inter de réaliser une rentrée record en termes d'audiences (Franck FIFE)

Le nombre d'adeptes de la radio n'a jamais été aussi bas mais cela n'a pas empêché France Inter de réaliser une rentrée record en termes d'audiences, Europe 1 progressant quant à elle pour la première fois sur un an depuis 2013, selon les données Médiamétrie dévoilées jeudi.

Au total, le média radio dans son ensemble a rassemblé quotidiennement 38,1 millions d'auditeurs de début septembre à fin octobre, soit 1,2 million de moins sur un an, et un plus bas historique après celui du printemps 2021 (39,1 millions).

Autre donnée, plus rassurante: les auditeurs sont moins nombreux mais restent plus longtemps, la durée d'écoute moyenne étant passée sur un an de 2H37 à 2H44 par jour et par auditeur.

Malgré ce contexte, et une grille très remaniée, France Inter conserve la première place du classement et voit son audience cumulée (AC) progresser de 0,2 point par rapport à septembre-octobre 2022, à 12,5%, son meilleur résultat pour un début de saison.

De manière générale, toutes les stations de Radio France progressent, à l'exception du réseau local France Bleu (4,5%, -0,6 point), en difficulté depuis quelque temps et défavorisée par une actualité très internationale.

"Il y a un vrai réflexe des Français d'allumer les antennes du service public", s'est félicitée auprès de l'AFP la présidente du groupe, Sibyle Veil.

Toujours dernière du classement des radios généralistes, Europe 1 semble remonter doucement la pente, gagnant 0,1 point sur un an, à 3,8%.

"Cela fait 10 ans qu'on n'a pas eu une rentrée en hausse, donc on est plutôt contents", a déclaré à l'AFP la présidente du groupe Lagardère News, Constance Benqué, lors d'une rare prise de parole.

"L'information" est le "moteur" de cette légère croissance, a-t-elle affirmé, citant les tranches animées par Dimitri Pavlenko, Pascal Praud (fraîchement arrivé de RTL) et Laurence Ferrari, tandis que l'émission de la nouvelle recrue Sophie Davant doit encore "s'installer".

"On a traversé une période pas facile" a euphémisé la dirigeante, après une décennie de dégringolade pour Europe 1, vidée de sa rédaction à l'été 2021 à l'aube de son rapprochement avec CNews.

Désormais privée de Pascal Praud, RTL, toujours deuxième du classement, toutes antennes confondues, voit elle son audience reculer de 0,5 point, à 9,4% d'AC, l'écart se resserrant avec la troisième Franceinfo (9%, +0,3 point), qui a signé sa meilleure rentrée depuis 18 ans.

ac/mch/gvy